Comment se passe le permis en Belgique ?

0

VroomVroom lance un nouveau cycle d’articles sur le passage du permis de conduire dans d’autres pays.

Nous commençons notre série avec un pays voisin. Comment se passe le permis en Belgique ?

image

La Belgique propose deux formules pour apprendre à conduire et déteriner un permis provisoire :

  • Formule 1 “36 M” : Un apprentissage en conduite accompagnée à partir de 17 ans, avec un permis provisoire de 3 ans, après avoir obtenu le code. Les auto-écoles sont tenues de mettre à disposition des forfaits de 6h00.
  • Formule 2 “18 M” : Un apprentissage sans conduite accompagnée à partir de 18 ans. Le permis provisoire s’obtient après l’obtention du code, suite à 20h00 de conduire en auto-école. Il a une durée de 18 mois. Dans ce cas particulier, l’élève ne peut conduire qu’avec un seul passage qui a au moins 24 ans et dispose du permis. Il ne peut pas conduire entre 22h00 et 6h00 du matin, les vendredis, samedis, dimanches et la veille de jours de vacances.

Dans les 2 cas, le candidat doit passer un examen pratique avant la fin de son permis provisoire.

Récemment, la Belgique a quelque peu modifié les conditions de passage du permis. En particulier, en cas de deux échecs à l’examen théorique, l’élève est à nouveau obligé de prendre 12 heures de leçons de code dans une auto-école avant de le tenter à nouveau.

Le permis de conduire Belge en chiffres :

  • Taux de réussite moyen au code de la route : 46,62% (France : 68,6% en première présentation)
  • Taux de réussite à l’examen pratique : 54,35% (France : 58,49% en première présentation)

Enfin, la durée du permis probatoire en Belgique est de 2 ans.

Qu’en penser ?

L’apprentissage de la conduite en Belgique a l’avantage d’avoir introduit la notion de permis provisoire pour les élèves qui ont déjà conduit en auto-école. En effet, alors qu’en France, le système oblige la présence d’un accompagnateur aussi bien en conduite accompagnée (pour les moins de 18 ans) qu’en conduite supervisée (pour les plus de 18 ans), les conducteurs Belges peuvent conduire sans accompagnateur mais avec certaines restrictions (formule 2).

Une piste pour alléger les temps d’attente parfois extrêmement longs pour le passage de l’examen pratique en France ?

Share.

Leave A Reply