Comment choisir son assurance auto ?

0

Si vous êtes titulaire du permis de conduire depuis moins de 3 ans ou si vous n’avez pas souscrit à un contrat d’assurance alors, vous êtes considérés comme un « jeune conducteur » : la véritable bête noire des assureurs !!

En effet, le risque d’accident chez les jeunes conducteurs est plus important que pour le reste de la population, c’est pour cette raison qu’ils sont soumis à des cotisations fortement majorées. D’après l’article A335-9-1 du Code des assurances, les compagnies sont autorisées à appliquer une surprime aux jeunes conducteurs (la prime étant la cotisation versée par l’assuré).

Cette surprime peut atteindre jusqu’à 100% de majoration sur les tarifs de base, ce taux descend à 50% la deuxième année puis 25% la troisième année mais cette baisse est effective, seulement si l’assuré n’a pas eu de sinistre responsable.

Aujourd’hui, cette prime peut aller jusqu’à 3000 euros par an mais avec un marché où les acteurs sont nombreux, il est bien difficile d’y voir clair.
Voici quelques éléments permettant de baisser l’addition.

Favorisez l’AAC !

L’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) peut permettre de réduire jusqu’à moitié la surprime appliquée par les compagnies pour les jeunes conducteurs (50% la première année, 25% la 2ème et 12,5% pour la 3ème). Le meilleur taux de réussite ainsi que le faible nombre d’accidents sur la route justifient cette baisse de prix.

Adaptez votre contrat suivant vos besoins

Il est important d’adapter votre contrat suivant votre profil et votre véhicule, la prime étant fonction du risque. Mais il existe bien d’autres éléments qui font varier le prix comme le sexe, la taille et la puissance du véhicule, la circulation (en ville ou en zone rurale) ou encore la couleur de la voiture (la couleur rouge peut coûter une surprime de 10% !!!)

On peut distinguer 3 types de contrats.

– Pour le premier il s’agit de la responsabilité civile (ou assurance « au tiers »). Il constitue le minimum obligatoire imposé par la loi. Il couvre les dommages corporels et matériels causés au tiers par le véhicule assuré. L’ajout de l’assurance garantie corporelle conducteur (payante dans certains cas) est primordiale pour être assuré contre des dommages sur votre personne et/ou véhicule en cas d’accident non responsable.

Ce contrat est largement suffisant si vous êtes un conducteur occasionnel et que votre véhicule possède une faible valeur à l’Argus.

– Ensuite, il existe « le contrat tiers étendu » pour les véhicules plus récents et les conducteurs plus réguliers, il offre une meilleure couverture mais il est aussi plus onéreux.

– Enfin, le contrat « tous risques » pour les véhicules de très grande valeur et pour les personnes qui utilisent leur voiture tous les jours. Comme son nom l’indique, elle assure contre les vols, les pannes et les accidents responsables.

Dirigez-vous vers l’assurance de Papa-Maman !

Assurer votre premier véhicule chez l’assureur de ses parents permet d’obtenir des tarifs préférentiels, ce qui permet aux compagnies de fidéliser son « ancienne » clientèle et de séduire la « nouvelle ».

De plus, il est également possible de vous déclarer en tant que « conducteur occasionnel » du véhicule de vos parents pour ne pas payer plein pot.

Faites jouer la concurrence

Les compagnies d’assurance adoptent des politiques bien différentes les unes des autres : elles ne favorisent pas du tout les mêmes critères, ce qui peut expliquer des différences faramineuses pour un même profil (le prix peut être multiplié par 2 !!).

Utilisez donc les sites de comparateurs afin de trouver le meilleur prix et n’hésitez pas à vous rendre dans les différentes agences afin d’obtenir un devis détaillé.

ATTENTION ! Le prix ne fait pas tout. De faibles primes offriront une couverture très limitée, l’essentiel est bien de trouver le meilleur rapport qualité/prix suivant vos besoins.

Share.

Leave A Reply